Cei patru ai Normandiei

TK. (memorare, memorare)

Iacă o analiză scurtă (!) la TS. (memorare) Are mai multe fire, toate interesante.

Tot la TS, un interviu cu AM. (memorare)

Iacă pe RW (se “ascundea” în secțiunea franceză a VP) despre primul tur de scrutin, și despre al doilea. (memorare, memorare)

[…] à quoi bon continuer, dans le deuxième État le plus pauvre de l’UE, à gaspiller de l’argent public en farces électorales hors de prix ? Discrètement, mais profondément rééduqués par Hollywood au cours des années 1980, dans les salles-à-manger de HLM où se tenaient les séances VHS privées (semi-illégales, mais tolérées par la Securitate, qui prélevait sa dîme sur cette économie parallèle, comme sur d’autres), pendant que l’imbécile Ceauşescu se promenait de Pyongyang à Téhéran en croyant construire le communisme de troisième voie, les Roumains, sous couvert de slogans anti-communistes, proclament depuis décembre 1989 leur adoration de la « liberté », c’est-à-dire leur rejet de l’État (donc implicitement aussi de la nation – en dépit du chauvinisme ambiant) et leur foi en un projet néodarwinien de jungle globale, de société planétaire liquide où ils sont tous personnellement convaincus (en dépit des évidences statistiques) que leur famille, à force de débrouillardise et de perfidie, saura se ménager une place au soleil. Le moment n’est-il pas venu de leur donner satisfaction ? Terrain d’expérimentation de diverses technologies potentiellement dangereuses (comme, actuellement, la 5G), la Roumanie, déjà largement financée par l’émigration (y compris le phénomène des Romanian brides) et le vidéo-chat, pourrait réaliser des économies d’échelle en dépouillant officiellement sa population du statut – d’ores et déjà purement symbolique, et contre-productif – de citoyen, pour la mettre en vente au meilleur prix. Cette initiative pionnière – la création du statut d’ilote de l’UE – serait probablement rapidement imitée par d’autres États faillis des Balkans et du littoral baltique (voire de la Péninsule ibérique et de Scandinavie centrale). Pourquoi laisser à l’Afrique le privilège des « peuples sans histoire » ?

Zice că a fost “Ziua drepturilor omului”. (memorare)

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

eleven + 4 =

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.